Kim Kardashian menace de “terminer” Wack 100 s’il leake sa seconde sextape  

Kim Kardashian est plus remontée que jamais. En effet, elle doit faire face à la menace de la diffusion de sa sextape en version non-censurée. Elle affirme qu’elle sera très agressive si la situation l’exige. 

En effet, il semblerait que sa sextape continue de poursuivre Kim Kardashian. Aujourd’hui la star de télé-réalité pourrait voir une version non-censurée circuler sur internet. Cependant, cette fois-ci Kim Kardashian est prête à en découvre et passer à l’attaque. Rappelons que c’est en 2000 qu’elle se fait connaitre du grand public après la diffusion de sa sextape avec son ex Ray J

À LIRE ÉGALEMENT: Kim Kardashian en larmes, son fils connait l’existence de sa sextape [VIDÉO]

Kim Kardashian est prête à poursuivre en justice Wack 100 ainsi que Ray J si des extraits fuient sur internet. C’est dans le premier épisode de la série The Kardashians sur Hulu que l’on peut voir l’influenceuse appeler son avocat. En effet, elle a eu vent de certaines rumeurs qui affirment que Wack 100 menace de leaker des extraits de cette fameuse sextape. Rappelons qu’il est l’ancien manager de Ray J qui n’est autre que l’ex de Kim présent dans la vidéo avec elle. 

La mère de famille est prête à se battre et ne compte pas se laisser faire. Elle déclare notamment: « Vous n’allez pas me dire que ça recommence ? Cette fois, je connais les bons avocats. Je ne vais pas laisser la situation se répéter. J’ai le temps, j’ai l’argent, j’ai toutes les ressources pour les terminer et les laisser au sol. » Elle ajoute ne pas craindre de dilapider toutes sa fortune pour conserver « sa réputation et le bien-être de ses enfants. »

Cependant, toute cette histoire reste assez floue. En effet, son ex Ray J affirme que cette version non-censurée n’existe pas. De son côté, Kanye West affirme qu’elle existe et qu’il a les bandes en sa possession. Il déclare notamment à ce sujet:  « Je suis allé récupérer l’ordinateur des mains de Ray J. J’ai rencontré ce mec à l’aéroport, et je suis reparti immédiatement après. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.