Le dernier clip de Central Cee, « Doja», explose les compteurs [VIDÉO]

En seulement 6 heures, le dernier clip de Central Cee totalisait déjà 1 million de vues. Un carton de moins de 2 minutes. Il faut dire que le jeune rappeur londonien de 24 ans, prince de la drill britannique, a mis les moyens, côté réalisation, pour le titre « Doja », en s’accompagnant de Cole Bennet. Le premier plan montre un bâtiment, en contre-plongée, duquel sort un homme avec nonchalance. Central Cee, lui-même. Les scènes s’enchaînent, devant les blocs, avec effets fish-eye, sur fond de sample de « Let Me Blow Your Mind » de la chanteuse Eve. Un vrai régal pour les yeux et les oreilles.

Central Cee est principalement connu pour ses 2 singles sortis en 2020 : « Day in the Life » et « Loading ». Un an plus tard, sa mixtape « Wild West » se logeait illico presto en 2e place du UK Albums Chart. Ici, dans « Doja », il s’agit de faire référence à Doja Cat, une rappeuse américaine à qui l’on doit le célèbre « Candy », devenu viral sur TikTok en 2016. Et de répéter l’entêtant  « How can I be homophobic ? My bitch is gay » (comprenez : « comment pourrais-je être homophobe, ma s***** est gay »).

À LIRE ÉGALEMENT: Freeze Corleone dévoile le clip « Polémique » feat. Central Cee [VIDÉO]

Revenons-en au réalisateur du clip. À tout juste 22 ans, Cole Bennet est déjà considéré comme une pointure du cinéma et de la musique. Caméraman, il est également dirigeant d’entreprise à Chicago, dans l’Illinois. Lyrical Lemonade, sa chaîne YouTube, compte plus de 7 millions d’abonnés. Sa réputation ? Une rapidité d’exécution incroyable : seulement 3 jours peuvent lui suffire à réaliser un clip. Espérons que toutes cette bonne volonté permettra à Central Cee d’attirer l’attention de la chanteuse à succès : « Que quelqu’un dise à Doja Cat que j’essaye de l’avoir », annonce-t-il au milieu de son morceau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.