Pop Smoke a refusé de dénoncer les membres des CRIPS

Il est la révélation rap US de cette année 2020. Décédé tragiquement le 19 février dernier, Pop Smoke a sorti un album à titre posthume le 3 Juillet 2020. Le projet est produit par 50 Cent par qui Pop était très inspiré, une version deluxe est sorti le 20 Juillet à l’occasion de son anniversaire. Le New-Yorkais a été tué par balle dans sa résidence à Los Angeles, on a d’abord cru à un cambriolage avant de se rendre compte que l’acte été prémédité, surement à cause de son passé dans la rue.

En effet, Pop Smoke était un membre de gang. Il faisait partie du mouvement « Woo » qui est un rassemblement de gangsters New-Yorkais. Les « Woo » prônent un mode de vie de gangster à la mode avec beaucoup de bijoux, de marques de luxe et tout ce qui va avec Pour l’anecdote, Bobby Smhurda est également proche de ce mouvement. Pop Smoke est également affilié au gang des Crips. Selon le New-York Post, en 2019, Pop Smoke aurait été interrogé par la police concernant une fusillade. Le rappeur serait resté de marbre et aurait refusé la moindre collaboration avec les forces de l’ordre. Il sera arrêté une nouvelle fois, un mois plus tard et restera de nouveau silencieux sur les agissements des Crips.

Cette anecdote vient renforcer la street-cred’ de Pop Smoke. Elle fait également écho à l’histoire de 6ix9ine qui lui n’a pas la même réputation…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.