Rim’K sort son nouveau projet « ADN » (long format)

Le tonton du rap game revient aujourd’hui avec un EP « ADN ». Un EP qui vient nous rappeler que Rim’K est un rappeur polyvalent qui s’adapte à toutes les générations, qui vient encore une fois nous prouver que sa véritable ADN se trouve dans cette musique qu’est le RAP.  Après ses premiers succès avec le groupe 113, qu’il a fondé avec AP et Mokobé, ou encore ceux avec le légendaire groupe de la Mafia K’1 Fry, Rim’K s’adapte aux nouvelles musicalités et conserve son statut de grosse tête du rap game. En effet, « tonton du bled » entreprend un véritable virage musical lors de la sortie, en 2017, de « Fantôme » et de « Mutant » en 2018, qui comprend le single « Air Max » avec Ninho qui a fini au sommet des charts. A partir de là, Rim’K s’impose sur la scène actuelle comme il l’avait fait au cours des décennies précédentes. Les chiffres de son dernier EP « Midnight » paru en 2020, montre que le boss est encore bien présent : 96 millions de streams sur les plateformes et plus de 44 millions de vues sur les clips issus du projet. Aujourd’hui il nous livre « ADN », nous l’avons écouté et nous allons vous prouver que Rim’K est encore plus qu’en forme.

Un Rim’K très en vue.

Rim’K est très en forme et le prouve dès le premier morceau « Prototype ». Un flow rapide et tranchant, des rimes arrogantes qui nous font sentir la confiance en soi du rappeur en ce moment « on t’fait sourire pour t’arracher les grillz » ou encore le refrain « Toujours debout après la fusillade ». « Cheval blanc » est le second morceau aux sonorités trap où Rim’K se balade sur son « cheval blanc », comme un prince du rap game qui n’a pas peur de repartir encore à la guerre avec de nouveaux projets « Go, j’pars en guerre, mec, dans une guerre, y a toujours deux perdants ». Rim’K démarre donc très fort son projet avec des sonorités plus trap pour ensuite nous pondre, à mon avis, un véritable classique introspectif sur ses relations passionnelles : le Track « confiance ». Un véritable morceau imbibé d’émotions et de dureté, un réel storytelling passionnel avec un refrain parfaitement maitrisé. Enfin, pour conclure, le tonton du rap français nous livre « ADN », un morceau réfléchi, très bien écrit comme il maitrise depuis longtemps. Une magnifique outro à un projet de qualité.

A lire également : La compile Mal Luné Music se dévoile avec une connexion RK, Da Uzi et DJ Quick (Vidéo)

Des invités de marques.

L’EP « ADN » comporte donc sept titres dont trois avec featuring, des invités constituant un casting de luxe : Leto et Hamza sur « Benzo », PLK sur « Cosmos » et Da Uzi sur « Hood ». Mise à part Da Uzi, tous sont des rappeurs avec qui Rim’K a déjà collaboré auparavant avec plus ou moins de succès commercial. Sur « Benzo », Rim’K invite Hamza déjà très en forme avec la sortie de « 140 BPM 2 » et Leto, rappeur avec le plus de feat en 2020 (27). La réussite de la construction d’une alchimie parfaite semblait donc inévitable. Sur une instru très chill qui regroupe les trois hommes dans un domaine où ils savent se balader, les performances s’enchainent, s’entremêlent, tout ça survolé par un refrain entrainant et maitrisé pondu par Hamza. S’en suit ensuite le featuring avec PLK sur « Cosmos », qui, après l’énorme succès « toutes générations » sur le dernier album de Polak, parait comme le match retour. Produit par les talentueux Tortoz et Rudynovski, fidèles acolytes de PLK, les deux rappeurs nous proposent chacun un couplet, ce à quoi s’ajoute des passes-passes très fluide. Rien à dire, la connexion entre les deux rappeurs est toujours une réelle réussite. Enfin, le dernier featuring du projet se présente avec Da Uzi, « Hood ». Les deux rappeurs, au passé agité, nous propose un morceau sombre et nostalgique sur leur passé dans la rue. Un morceau presque introspectif avec une vraie énergie émotionnelle qui se dégage et qui vient parfaire un EP déjà bien complet.

Rim’K est donc de retour avec son EP qui s’avère très très bon. Un projet maitrisé qui nous laisse un amer gout en bouche : pas assez long ! On est impatient du prochain album, en espérant que Rim’K conserve ce niveau et qu’il nous offre une fois de plus une pépite musicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.