Sauveur Eloheem dévoile son nouvel album « Jabba Wears Adidas » en collaboration avec OPM6

Sauveur Eloheem revient sur la scène rap avec son nouvel album intitulé « Jabba Wears Adidas ». Une mixtape franco-anglaise puisque la moitié des dix titres proposés sont en collaboration avec son ami et artiste anglais OPM6. Un nouveau projet qui nous plonge une nouvelle fois dans l’univers trash de cet artiste bourré de talent !

À LIRE ÉGALEMENT : « Légende vivante », le nouveau clip signé Lorenzo [Vidéo]

Sauveur Eloheem est bercé dans l’univers du rap depuis ses 4 ans lorsqu’il a découvert « Marshall Mathers LP » d’Eminem. Depuis, il n’a cessé d’écouter tout ce qui se faisait dans le milieu du rap et a toujours su qu’il se dirigerait plus tard vers cette voix. Il a commencé à réellement écrire et interpréter ses propres morceaux en 2012. Aujourd’hui, le rappeur parisien de 27 ans n’est plus à ses débuts. Il a déjà sorti plusieurs projets indépendants : « L’Enfer » (2017), « The Last Supper » (2018) déjà en collaboration avec OPM6, « Chill » (2019) et la série des trois albums « The Dead Tape » (2017-2020), et près d’une vingtaine d’EP. Son univers est sombre, mélancolique voire même trash. Il s’inscrit dans le genre « Horrorcore » avec des paroles souvent crues et obscènes. Mais à chacun de ses nouveaux projets, c’est surtout le talent de ce jeune homme qui fait surface.

« Jabba Wears Adidas », son dernier né, en est d’ailleurs la preuve. Ce nouvel album s’inscrit dans cet univers très dark du rappeur. Il est composé d’archives, dont certaines remontent à ses débuts dans la composition. Le titre « Mr Bitchez » par exemple a été écrit par Sauveur Eloheem en 2012. « Jabba », célèbre personnage de la saga culte Star Wars est l’icône de cet album. Pour le rappeur, il symbolise « l’épave », un état physique vécu par de nombreux jeunes qui consomment de la lean.

À travers cet album, Sauveur Eloheem et OPM6, qui ont eux-mêmes consommé ce « sirop », souhaitent montrer les effets de ce vice. Dans leurs morceaux, comme « Lilo & Stitch », « Blvck Aura », « Birkin » ou encore « Jabba The Hutt », ils ne tombent cependant pas dans le pathos, mais ironisent et tournent en ridicule sur cet état lymphatique qui touche de nombreux jeunes encore aujourd’hui. Un nouvel album très réussi, mais on n’en doutait pas, et qui devrait ravir les fans !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *