Booba VS Kaaris : 4 ans après, le bilan de la bagarre d’Orly

La bagarre d’Orly est entrée dans l’histoire du rap français. Malgré la domination hégémonique du rap sur les Charts hexagonaux, il est rare que les médias généralistes traitent du sujet. Pourtant, le 1er Aout 2018, Booba et Kaaris étaient inévitables. De BFM TV à TF1, d’Europe 1 à NRJ, la France n’avait d’yeux que pour la rixe entre les deux rappeurs. 4 ans après, il est temps de faire le bilan de la bagarre d’Orly.

Sur le plan pénal, les deux rappeurs ont écopé de 18 mois de sursis et 50 000 euros d’amende chacun. Ils ont tout de même effectué 20 jours de détention provisoire après une première comparution immédiate. A tout cela s’ajouteront les intérêts civils qu’ils ont du verser à la Société de distribution aéroportuaire et à Aéroports de Paris. Une somme qui s’élève à hauteur de 45 000€.

À LIRE ÉGALEMENT : Booba défie Rohff : « Toute la France rêve de ce combat » et il accepte !

Culturellement, l’événement a marqué l’imaginaire collectif. Tant pour la bagarre en elle-même que pour joute médiatique qui s’en est suivie avec le fameux octogone. En vrac, Cyril Hanouna a souhaité organiser le combat, les contrats ont été dévoilés, une clause kebab y a été ajoutée (sombre histoire). Le combat se prévoit en France, puis en Belgique, puis en Tunisie… Finalement les fans et les rappeurs ont perdu tout espoir que cela arrive un jour. Mais contre toute attente, les chances renaissent avec l’annonce d’une confrontation en Suisse. Puis l’histoire cesse définitivement quand le canton de Bâle annule cette dernière par crainte des débordements. Un pétard mouillé entré dans l’histoire du rap en France comme l’un des arcs les plus divertissants de son ère.

A l’heure de faire le bilan de la bagarre d’Orly on retiendra quelques vidéos mémorables de l’évènement ainsi que des souvenirs d’internautes. On notera un emballement médiatique des généralistes bien souvent motivé par l’appât du gain. On se rappellera de conséquences judiciaires acceptées par les deux partis et d’une période loin du Covid durant laquelle les news étaient plus légères.

Les fans des camps respectifs n’ont pas oublié…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Radio Arts-Mada - "Besoin des artistes"