Mister You revient en force avec son Album « HLM 2 » ! (long format)

Pour ce long format du vendredi on va s’intéresser à l’album de Mister You. Mister You ou l’artiste aux freestyles les plus chaud du rap game torse nu, est de retour ce vendredi 5 février avec son album « HLM 2 ». Le premier volume paru en 2019 avait très bien été accueilli par le public. L’artiste aux 14 projets dont de multiples classiques, qui éclabousse la scène rap depuis le début de la décennie 2010 nous dévoile un album au carrefour de différentes influences tant géographiques que mélodiques. Effectivement le Grand Méchant You dévoile dans son nouvel opus une multitude d’horizons, entre Casablanca, Malaga et le XX -ème arrondissement de Paris. D’un point de vue mélodique, You propose une diversité avec une douzaine de featurings sur dix-sept titres. De Rohff à Jul en passant par Kanoe ou encore Sadek, Mister You imbrique ses différentes influences et profite de sa visibilité, de sa stabilité dans le milieu pour mettre en lumière les jeunes générations.

Une multitude d’influences

Mister You ou Younes Latifi, enfant de Belleville est aujourd’hui un artiste incontournable de la scène rap. Son horizon de vie ne se limite plus au Nord de la capitale. Il vit désormais dans le Sud de l’Espagne et transit avec la France, l’Espagne ou encore le Maroc, son pays d’origine. Au sein de ses textes, il décrit précisément ses différentes influences géographiques comme dans le son « La línea » où il rappelle « Tu m’connais déjà, moi c’est Yougataga, tu m’croises à Belleville, Casa’ ou Malaga ». Cette ouverture d’esprit sur le monde explique également la présence sur le projet de El Morad, rappeur espagnol d’origine marocaine, sur le morceau « Rumoreo », ou encore plus étonnant avec 3robi sur le son « Casanostra », rappeur néerlandais, un des plus actif de son pays. En effet, Mister You ne fait pas les choses à moitié et pousse son univers le plus possible. En effet, le rappeur veut nous fait rentrer dans son univers et il le fait par ses écrits et ce qui gravite autour. Par exemple, You a l’habitude des clips immersifs, dans des lieux exotiques que ce soit entre le Maroc, la Thaïlande, ou le Sud de l’Amérique, lui-même précise dans une interview pour la radio Mouv’ « il n’y a que l’Océanie où je ne suis jamais allé ». En effet, Le projet HLM 2 est donc une concentration des multiples influences de You, il profite de sa notoriété transnationale pour regrouper des artistes de différents horizons liés par le rap et se placer en tant qu’ancien de ce milieu, un rappeur qui a encore beaucoup d’énergie à revendre dans son terrain de jeu qu’est le rap.

A lire également: Hamza dévoile par surprise le clip de “Réel” en featuring avec Zed (Vidéo)

Des featurings parfaitement maitrisés

Le projet HLM 2 fait suite au premier projet sorti en 2019, où l’on comptait déjà de nombreux featurings classiques comme celui avec Lacrim, « Carnal ». Aujourd’hui Mister You fait le choix d’inviter sur son nouvel album des artistes aux profils, aux univers et aux carrières différentes. En effet, il profite du statut qu’il possède dans le rap jeu pour établir un lien entre les différentes générations. Pour parfaire son album, Il met en lumière des artistes émergents comme Kanoe en se plaçant comme un grand frère, featuring évident pour Yougataga du fait qu’ils soient issus du même quartier. Il avait déjà adopté le même statut sur l’album de Dinor, sur le son « Grand-frère », où il prouve encore que le mix intergénérationnel ne change rien à la passion universelle pour la musique. « Les magiciens » présente une alchimie parfaite teintée d’une arrogance tranchante entre les deux artistes, une aubaine pour Kanoe que You considère comme « un p’tit de chez lui ». Aux antipodes de la nouvelle génération représentée par Kanoe, Younes Latifi invite Rohff sur un morceau qui s’impose de lui-même aux vues de leurs carrières et univers respectifs, un passe-passe parfaitement maîtrisé. D’autres incontournables de la scène actuelle sont également présents sur l’album notamment DA UZI sur le morceau « En apnée », Jul sur le son « ça se fait pas » ou encore Sadek sur le morceau « l’impasse ». Même s’il parait logique d’affirmer la qualité des morceaux, il est important de préciser que ceux-ci sont très bien travaillé, ouvre des ambiances différentes et sont des réelles réussites. En effet, chaque artiste présent sur HLM 2 possède son univers et Yougataga nous prouve qu’il peut s’adapter habilement à chacun d’eux tout en conservant l’univers qu’il propose depuis tant d’année.

Pour conclure sur les premières impressions remontées après l‘écoute de l’album, Mister you a fait du grand Mister You et il l’a très bien fait. Son vécu qui imbibe ses textes, les ambiance qu’il y ajoute, dès fois rue, des fois festives, des fois romantiques ou encore la vie d’artiste présentent un mélange parfait qui fait de l’album HLM 2 une pépite auditive, une de plus à sa discographie déjà bien remplie. Il n’y a jamais assez de projet et on attendra le prochain avec impatience car comme Mister You l’affirme, « la musique c’est une drogue auditive », un HLM 3 serait déjà dans les tuyaux, à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.