Young Thug remet en cause la crédibilité des rappeurs français et anglais

Invité du podcast « Million Dollaz Worth of Game », le rappeur d’Atlanta Young Thug a relancé l’énième discussion sur le décalage de perception entre les Etats-Unis et l’Europe. A ses yeux, les rappeurs venus de Londres et Paris n’ont pas la street cred de leurs semblables de Floride car ils vivraient, toujours d’après lui, dans « des manoirs et des hôtels »…

La tension entre rappeurs américains et français ne devrait pas redescendre avec les propos tenus par Young Thug cette semaine dans un podcast très suivi outre Atlantique. Questionné sur son amour pour les rappeurs de Floride, l’artiste a avancé l’idée qu’il ressentait à l’écoute la difficulté de leur quotidien en les comparant immédiatement aux rappeurs d’Angleterre et de France qui, eux, ne vivraient rien de la rue.

Au delà de la comparaison grossière et peu pertinente sur le sujet, ces propos marquent une nouvelle fois une certaine arrogance de quelques artistes américains concernant la culture rap et la dureté de certains quartiers sur le Vieux Continent. Niska s’était d’ailleurs exprimé à ce propos dans l’émission Clique en racontant qu’il ne voulait plus collaborer avec les artistes américains (lien ci-dessous). Nul doute qu’il n’y a plus besoin de faire des courbettes aux artistes américains quand on voit la réussite commerciale du rap français sur notre territoire depuis plusieurs années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.