Booba rompt son contrat avec Puma suite à leur prise de position contre Poutine

Ce samedi, Puma annonce fermer provisoirement ses points de vente en Russie. La marque suspend également son contrat avec la Fédération de basket. Suite à ses annonce, Booba menace de mettre fin à son contrat avec la marque suite à ses annonces. 

En effet, Puma a plus de cents points de ventes en Russie. Dans son communiqué de presse, la marque déclare qu’elle décide de “ suspendre temporairement l’exploitation de tous ses magasins en Russie”. Rappelons que depuis l’entrée en guerre de la Russie contre l’Ukraine de nombreux pays font face à la Russie. Mais également de nombreuses marques et enseignes décident de fermer leur point de vente ou d’annuler toute livraison vers le pays. On pense notamment à Ikea qui annonce également fermer tous ses magasins dans le pays. 

À LIRE ÉGALEMENT: Sicario et Booba frappent fort avec le morceau “Yamanaka” [VIDÉO] 

View this post on Instagram

A post shared by OKLM (@oklm)

Suite à ces annonces, Booba décide de prendre la parole et de s’exprimer sur les réseaux sociaux. En effet, depuis 2020 le rappeur est l’une des égéries de la marque et il est notamment l’ambassadeur de la Puma Suède. La marque considère Booba comme « le représentant absolu du hip-hop en France ». C’est ainsi qu’en février dernier la marque dévoile sa collection en collaboration avec la marque du rappeur DCNTD. 

Cependant, aujourd’hui le rappeur décide de mettre un terme à sa collaboration avec la marque. Et cela pour leur prise de position face à la Russie. Rappelons que le rappeur est très actif sur les réseaux sociaux et n’hésite pas à dire ce qu’il pense ouvertement du conflit. Il se moque même de la décision d’Adidas qui décide de ne plus produire de maillot pour l’équipe nationale de football russe. Et c’est sur Instagram qu’il décide de prendre la parole suite aux annonces de Puma

En effet, le rappeur déclare: « Vous rompez je romps. On a pas signé pour ça”. Puis il ajoute dans un second post: « Vous rompez je romps. Si vous faites de la politique nous devons en faire aussi. Mais sachez qu’en cas d’agression… la riposte… sera là…”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.