Eric Abidal : son donneur pour sa greffe de foie ne serait pas son cousin  

Eric Abidal se retrouve dans la tourmente aujourd’hui. En effet, après une greffe de foie en 2012, le média El Confidencial apporte de nouveaux éléments médicaux. Le média affirme qu’en réalité son donneur n’est pas son cousin

En effet, c’est en 2012 que le footballeur reçoit une greffe de rein qui lui sauve la vie. Rappelons qu’à ce moment, Eric Abidal se bat contre un cancer. Cependant, en 2017 la police espagnole décide d’ouvrir une enquête. En effet, elle considère qu’il y a différentes irrégularités dans la procédure de ce don d’organe. Effectivement, ce type de procédure est très encadrée et réglementée. 

À LIRE ÉGALEMENT: Le frère de Zinédine Zidane expulse Éric Zemmour d’un terrain de foot

Depuis le joueur de football ainsi que Sandro Rosell qui est l’ancien président du club Blaugrana sont sous le coup d’une enquête. En effet, on les accuse notamment de trafic d’organe. Jusqu’à aujourd’hui Eric Abidal se défend contre ses accusations qu’il rejette. Mais des 2018, on accuse les deux hommes d’avoir acheté illégalement le foie qu’a reçu le Eric Abidal lors de sa greffe. 

Ce lundi, l’affaire prend une toute autre tournure. En effet, le média El Confidencial affirme que l’Institut National de Toxicologie est l’auteur de plusieurs analyses. Et le résultat de ces analyses fait énormément parler depuis. Effectivement, elle prouvent que Gérard Armand, qu’on présente comme le cousin d’Eric Abidal n’a en réalité aucun lien de parenté avec lui. Le média révèle également que le tribunal de Barcelone aura ses nouveaux éléments à sa disposition. À la vue de ces nouveaux éléments, Eric Abidal devra très prochainement répondre à de nouvelles questions concernant cette affaire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.