« J’aime pas les hommes qui sucent des hommes »: le rappeur Tovaritch accusé d’homophobie par la communauté LGBT

Si dans la société l’homosexualité est plutôt acceptée, dans le rap elle peine à faire sa place et reste un sujet tabou réprouvée par certains rappeurs. En effet, l‘homophobie est très présente et sert souvent d’usage pour se moquer et/ou rabaisser ses adversaires. Et récemment, le rappeur Tovaritch s’est attiré les foudres de la communauté LGBT sur son nouveau son.

Après une pause de quelques mois, le rappeur d’origine russe Tovaritch est de retour avec « Mode avion » sorti en juin dernier et « 2CB » apparu cette semaine. Malheureusement pour lui, son retour est entaché par la polémique que son morceau « 2CB » a provoqué pour son dernier couplet : « C’est pas l’marais ici, non c’est pas la gay pride. J’aime pas les hommes qui sucent des hommes et qui volent le travail des femmes »

À LIRE ÉGALEMENT : « VALD REND HOMMAGE À SON IDOLE DE TOUJOURS, DANS « PAPOOSE » [CLIP] »

Par conséquent, la communauté LGBT s’est exprimée sur les réseaux sociaux à travers le compte Twitter Le coin des LGBT+. Ainsi, ils n’ont pas hésité à publier plusieurs tweets accusant le rappeur d’être homophobe. Et plusieurs internautes ont également commenté leurs publications : « Ça m’a toujours fait marrer ces gens qui font des chansons homophobes alors qu’ils sont entourés de mecs musclés et torses nus qui dansent »

Quant à Tovaritch, le rappeur a déclaré: « Chacun est libre d’enc*ler qui il veut. Calmez-vous je ne vous veut aucun mal. Je dis ce que je pense, liberté d’expression », avant d’ajouter : « Les LGPD nous attaquent, merci pour le buzz. Suivez-moi, vous allez voir dans mes stories, il n’y a que des mecs balaises vous allez pouvoir vous bra*ler ». Par la suite, Tovaritch a tenu à prôner la paix en rendant visite à l’association LGBT+ afin de leur offrir des pâtisseries.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.