Milla Jasmine : « Je ne travaille pas avec la moulashop », le journaliste lui montre la preuve en vidéo, choquée, elle nie [VIDÉO]

Au cours du dernier Complément d’enquête consacré aux business des influenceurs, on découvre notamment le quotidien de Milla Jasmine. Elle fait un placement de produit pour La Moula.shop, le journaliste l’interroge à ce sujet. Se défendant d’avoir procédé à des placements frauduleux, le site de la marque propose pourtant clairement des contrefaçons. La jeune femme nie avec assurance avant de se dédouaner en reportant la responsabilité sur Magali Berdah.

Un Business florissant

Déplacé à dimanche soir en raison du décès de la reine Elisabeth II, le Complément d’enquête était particulièrement attendu. Après la polémique, entre Magali Berdah et Booba, le business des influenceurs est au coeur de l’actualité. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le reportage n’a pas manqué d’entraîner de nombreuses réactions. Plusieurs influenceurs, dont Milla Jasmine, ont fait pression sur la production pour ne plus apparaître à l’image. Cependant, malgré les courriers d’avocats, le présentateur de l’émission a tenu à ne rien changer du contenu du programme.

À LIRE ÉGALEMENT: Magali Berdah : « Je ne porte pas la montre aujourd’hui car j’ai une tendinite au bras »

Parmi les protagonistes, Milla Jasmine a accepté les caméras de Complément d’enquête dans sa somptueuse villa dubaïote. On la voit notamment faire ses placements de produits, partager chaque détail de son quotidien… En outre, le journaliste choisit de diffuser un extrait dans lequel elle promeut la marque La Moula.shop.

Milla Jasmine : la reine de l’influence

Le site de la marque propose des produits qui sont facilement identifiables comme des contrefaçons. Le journaliste demande à Milla Jasmine s’il lui est déjà arrivé de faire des placements de produits. Elle nie avec conviction. Elle déclare mettre un point d’honneur à veiller à collaborer avec des marques éthiques. Mise face à ses contradictions par le journaliste, l’influenceuse est mal à l’aise. Elle affirme ne pas être au courant. C’est en réalité son agent, Magali Berdah, qui gère ses placements de produits.

Interrogée à ce sujet, la directrice de Shauna Events répond : Elle dit avoir cessé toute collaboration avec la marque. Elle a été informée de la présence de contrefaçons sur le site. Piégée, elle s’emporte et demande à ce que la séquence ne soit pas diffusée.

Ce qui est sûr, c’est que la situation n’a pas échappé à Booba ! Le rappeur interpelle la manageuse sur Twitter, en s’appuyant sur un extrait vidéo où elle est en mauvaise posture. Ce n’est d’ailleurs pas le seul que l’émission a fait réagir. De nombreux internautes se sont insurgés devant le reportage et les propos tenus par certains. Ainsi, il semblerait que la polémique soit loin d’être désamorcée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.