Netflix annonce vouloir faire payer ses utilisateurs qui partagent leur compte

Ce n’est pas un secret, cela fait déjà quelques temps que Netflix souhaite mettre un terme aux partages de comptes. Et le géant américain pourrait bien parvenir à ses fins en faisant payer à ses utilisateurs un supplément s’ils décident de transmettre leur mot de passe à des non abonnés en dehors de leur foyer.

À LIRE ÉGALEMENT : Pete Davidson se tatoue le prénom de Kim Kardashian

C’est devenu une pratique courante de donner son mot de passe à un proche pour que celui-ci puisse accéder gratuitement à une plateforme de vidéos en ligne. Une pratique à laquelle Netflix a décidé de s’attaquer ! Le géant américain a annoncé, jeudi 17 mars, réaliser des tests au Pérou, au Chili et au Costa Rica. Il expérimente une nouvelle fonctionnalité qui empêche les abonnés de partager leur mot de passe. Concrètement, ces utilisateurs devront ajouter une somme à leur abonnement, entre deux et trois dollars environ, s’ils veulent ajouter un ou deux comptes maximum à leur profil.

Netflix a justifié cette décision dans un communiqué de presse diffusé notamment par le média Variety : « Nous avons toujours rendu facile aux gens qui vivent ensemble le partage de leurs comptes Netflix avec des fonctionnalités comme les profils séparés et les streams simultanés pour nos abonnements Standard et Premium. Si ces fonctionnalités sont extrêmement populaires, elles ont également créé une forme de confusion pour savoir quand et comment Netflix pouvait être partagé. Par conséquent, les comptes sont partagés entre différents foyers, ce qui affecte notre capacité à investir dans des séries et des films de qualité pour nos membres. ».

Une décision qui intervient après de multiples tentatives de la part de Netflix d’empêcher les partages de comptes, notamment via des messages d’avertissement envoyés à ses abonnés. Concurrencé par les autres plateformes, comme Disney+ ou Amazon Prime Vidéo, Netflix a même dû augmenter le prix de ses abonnements dans certains pays, n’arrangeant pas la situation vis à vis des partages de comptes. Si les tests au Pérou, au Chili et au Costa Rica sont concluants, ils devraient être étendus à d’autres pays. Une manière pour Netflix d’inciter fortement les gens à prendre un abonnement pour profiter de son offre en toute légalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.