Accusé de « violences conjugales » et « agression sexuelle » Moha La Squale est mis en examen

Tout a commencé à l’automne 2020 lorsque cinq femmes ont porté plainte contre Moha La Squale, Mohamed Bellahmed de son vrai nom, pour violences et séquestration. Il fait l’objet d’une enquête préliminaire depuis septembre. Lundi il a été placé en garde à vue durant laquelle une confrontation a été réalisée avec l’une des plaignantes. Et c’est mercredi qu’on l’a présenté à un magistrat après que le parquet de Paris ait ouvert une information judiciaire. 

Les trois premières plaignantes seraient d’anciennes compagnes du rappeur âgées de 23 à 28 ans. Le 11 septembre une quatrième femme portait plainte puis une cinquième le 22 septembre. L’avocat de quatre des plaignantes Me Thibault Stumm se réjouit « Les investigations ont démontré combien la parole de mes clientes est aussi fiable que constante ». Le conseil a également ajouté « C’est une grande satisfaction pour mes clientes qui vivent depuis des mois sous la pression de cette affaire. Par cette mise en examen, le juge a pleinement constaté l’existence d’indices graves et concordants. Gardons à l’esprit qu’il s’agit seulement d’une première étape ». 

À LIRE ÉGALEMENT: L’Algérino dévoile le clip “ALG 63” extrait de son prochain album

Selon le récit des plaignantes, il est décrit comme une personne très instable et sujet à des « crises ». Il devenait violent et alternait entre menaces de mort, coups mais aussi étouffement. L’une des plaignantes avait déclaré: « Il me tirait par les cheveux tellement fort que la peau du crâne se décollait, j’avais des hématomes partout sur la tête ». Moha La Squale continue de nier les faits qui lui sont reprochés. Le rappeur qui fait l’objet de six plaintes devait sortir son deuxième album « L’apache » en septembre 2021 mais cette mise en examen stoppe le projet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *