Avec son album « Jefe », Ninho est le numéro 1 des plateformes de streaming

Ninho est de retour avec son nouvel opus “Jefe”. Et c’est définitivement un énorme succès commercial depuis sa sortie. Depuis la sortie officielle de son opus, le rappeur est en tête des ventes. Cette belle réussite laisse également place à beaucoup de rumeurs et de suspicions. 

Effectivement, d’après la SNEP (syndicat de l’industrie musicale française son nouvel album est numéro un des ventes lors de sa première semaine d’exploitation. Mais ce n’est pas tous car tous les morceaux de l’opus se classent en haut du top des singles. Ninho ne semble pas s’arrêter la avec “Jefe”. En effet, le rappeur réalise la meilleure semaine de démarrage de l’année sur Spotify. C’est un véritable succès commercial et celui-ci démontre que Ninho est le leader de cette nouvelle génération du rap en streaming. 

À LIRE ÉGALEMENT: Fababy s’exprime sur Booba, La Fouine, Sultan et son clash avec Fianso [VIDÉO]

Cependant, ce succès laisse place à différentes rumeurs mais également à beaucoup de suspicions. En effet, c’est sur le compte Instagram OKLM, que Booba partage différentes photos concernant Ninho. Sur celles-ci on peur voir différentes captures d’écran du top d’écoutes de la plateforme Deezer. On remarque des très vite, que le rappeur est très présent dans les pays asiatiques. Rappelons que nombre de pays sont connus pour abriter des usines a streaming. À travers ces stories Instagram, Booba laisse sous entendre que Ninho tente de gonfler les chiffre de son nouvel opus. À ce sujet, le rédacteur en chef de Ventes Rap décide d’apporte quelques précisons. 

En effet, il explique que l’achat de streams frauduleux est réel mais qu’il ne concerne pas seulement le rap. Il ajoute également: « Les accusations d’achats de stream ont été relayées par des artistes et cela a créé un climat de méfiance permanente dans lequel les faits passent au second plan. Elles contaminent le débat public, elles nuisent aux artistes, alors qu’il est aussi difficile de prouver qu’un artiste triche ou qu’il ne triche pas”

Il poursuit et déclare: “Il est presque impossible de démontrer, pour les têtes d’affiche, un achat de stream à partir de données publiques, comme les auditeurs mensuels, les écoutes par jour ou par semaine. La moindre anomalie va être utiliser à tort pour étayer ces accusations, alors qu’on ne peut pas les établir sans les données privées des plateformes”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.