Francis Ngannou s’emporte : « Quand vous perdez, vous êtes Camerounais, quand vous gagnez, vous êtes français »

Récemment, Francis Ngannou a donné une interview au média spécialisé Lowkickmma. Et le champion du monde des poids lourds de l’UFC en a profité pour remettre à leur place les médias français qui changent sa nationalité en fonction des résultats de ses combats.

À LIRE ÉGALEMENT : Mohamed Ali : son petit-fils s’impose sur le ring et gagne par K-O [Vidéo]

Agacé par le comportement des médias français à son égard, Francis Ngannou a souhaité mettre les choses au clair une bonne fois pour toute. Le boxeur a débuté sa carrière sur le ring entouré du drapeau camerounais et du drapeau français. Mais quand il fut opposé à Ciryl Gane, natif de Vendée, la presse française l’a tout de suite qualifié de Camerounais, et non plus de Français.

« C’est l’attitude des médias français parce que je me battais contre un Français. C’est comme ça que ça se passe en France. En France, quand vous perdez, vous êtes Camerounais ; quand vous gagnez, vous êtes Franco Camerounais ou Français. Et cette fois-ci, je me battais contre un vrai Français, alors ils ont construit l’histoire du méchant et du gentil. Je veux dire, c’est uniquement les médias. » a-t-il commenté.

Malgré tout, cela n’empêche pas le champion d’adorer la France : « Indépendamment de ça, je sais que j’ai une grosse fan-base en France, j’ai des gens en France qui m’aiment et c’est tout ce qui compte. C’est le peuple que je représente. En France, j’ai mes fans, mes amis, ceux qui sont même devenus ma famille, vous savez, c’est pour ça que je suis heureux en France ». Une mise au point nécessaire qui devrait doucher la presse hexagonale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.