GAZO confirme avec son nouveau projet « DRILL FR »

La mala est gangx, « DRILL FR » est gangx, le projet est un sans-faute ! Gazo nous dévoile aujourd’hui sa première et tant attendu mixtape. La hype est à son paroxysme depuis qu’il enchaine les performances tous les mois, qu’il s’empare des premières places des charts. En effet, l’histoire est belle. Un jeune rappeur qui ne dépassait pas les 20 000 vues avant octobre 2019 et qui d’un seul coup est touchée par l’illumination : incarner la drill en France. Le pari semble difficile mais pas insurmontable pour le jeune Gazo. Après ce jour-là, rien ne sera comme avant. La sortie de « DRILL FR 1 », la rencontre de Skepta par hasard un soir de Fashion Week, roi de la drill de l’autre côté de la manche, qui trip directement sur l’univers du jeune artiste puis la genèse de sa carrière à grande échelle : « DRILL FR 4 » en featuring avec Freeze Corleone. Succès commercial qui s’en suivra d’une signature chez Epic records, en plus de son label « BSB » qu’il définit comme « un mode de vie », toujours en quête des plus grands sommets.  Depuis la kichta s’est bien allongée : « des berlines, des diamants, des kichtas ouais tout ça on a » chante-il fièrement sur son featuring « ON A » avec Luciano, rappeur Allemand. Le statut a changé, « beaucoup mieux que ma vie d’avant » lançait-il à Medhi Maizi.

Un projet de présentation très bien maitrisé

Le projet est un projet classique composé de 15 titres dont 6 featurings (celui d’Hamza et de Tiakola déjà dévoilé). Hypé un peu plus hier soir avec la sortie surprise du clip « d’A$AP », le prince de la drill avait pour objectif d’accomplir un rêve avec la sortie de « DRILL FR » : s’imposer comme le roi de la drill en France. Durant tout le projet, de son premier nom d’artiste Bramsou, le dionysien étale un mode de vie sombre « des idées renois sous mon cache-cou, tellement sombre qu’on m’appelle minuit » drille-t-il sur son morceau « CACHE COU » avec Hache-P, ancien de la MZ ou encore la première phrase de l’album qui annonce la couleur « j’crois qu’en dieu et mon canif ». Un style de vie très sombre qui s’acclimate parfaitement avec ses instru drill et ses Ad lips qui viennent rajouter une atmosphère méchante, essence même de la drill. « Grrr », « Paw », « La mala est gangx », « BsB » avec une voix rocailleuse qui paraitrait venir des ruelles sombres anglaises, épicentre ville symbolique de la drill. « DRILL FR » est le premier projet de Gazo, il est peu comme le projet de présentation au rap game pour venir confirmer la hype qui l’entoure. En effet, des moreaux comme « TCHIN 2X » ou il affirme « j’passe ma vie à tchin », « j’brasse tous les jours comme fin de mois » dans « INHUMAIN » ou encore dans ses morceaux « BSB » et l’outro « MALAGANGX » où il décrit son quotidien avec son gang, le malagangx. Il le fait également dans ses morceaux solos, où il excelle et découpe les instrus comme à son habitude.

A lire également : Gazo dévoile le clip de “A$AP” issu de sa mixtape disponible partout

Des collaborations aux multiples horizons

Au niveau des feats, mise à part ses feats déjà sorti avec Hamza et Tiakola, le prince de la drill s’entoure de feats autant originaux que pertinents. Avec Hache-p, le feat se devait d’exister dit-il « c’est un mec que j’écoutais bien avant que je fasse de la musique » et la fusion qui ressort de cette collaboration, de ce couplet passe-passe fonctionne parfaitement, comme s’ils étaient destinés à rapper ensemble, on espère de nouvelles collaborations pour la suite. Au niveau français, Gazo s’est aussi entouré de Franglish et Landy sur le morceau « GO ». Un morceau sombre mais un peu moins, avec Landy et Franglish qui amènent une mélodie entrainante sur l’ensemble du morceau. L’originalité, qui n’en n’est plus une lors de l’écoute des morceaux, se présente dans les collaborations avec les rappeurs étrangers. D’une part « ON A » avec Luciano, star du rap Allemand. D’une autre part, « MON CHER », avec les deux rappeurs anglais Unkown T et Pa Salieu. Des featurings édifiants dans le sens où, malgré la barrière de la langue, les rappeurs prouvent que la drill unifie, que la drill permet des connexions très facile quelque soit le pays et la langue d’origine et c’est pour cela qu’on arrive à la dernière partie où je vais vous montrer pourquoi Gazo s’est imposé comme le roi de la drill en France.

GAZO, nouveau roi de la drill ?

Gazo est tout d’abord un personnage à part dans le paysage du rap game. « J’suis dans le bassin où personne nage » prône-t-il dans l’intro. Ce qui est fort chez lui, c’est son côté visionnaire. Le dionysien l’avait annoncé au début de carrière, avant même la sortie de « DRILL FR 1 », il était déterminé à s’emparer la drill française. Il a su prendre le trône encore libre de la drill en France, un trône qui n’attendait que lui. Cependant, cette accession au trône n’est pas le fruit du hasard, c’est le résultat d’un long travail entouré d’une équipe solide avec une seule mentalité « BSB ». Le côté « mala » cache un côté très réfléchi et très travaillé de son travail. De plus, mise à part une drill dont on connaissait déjà ses talents, Gazo nous a prouvé qu’il maitrise à la perfection les refrains. Que ce soit sur l’« INTRO », sur « CACHE COU », sur « A$AP » ou encore « TCHIN 2X », Gazo nous pond des refrains en parfaite adéquation avec les instrus et son univers drill. Sur « EUPHON », il nous tease un avant-goût de ce qu’il sait faire hors drill, et prouve sa potentielle polyvalence sur de nombreux styles différents.  Gazo nous prouve également à travers ses feats transfrontaliers qu’il est l’homme qui se positionne pour faire émerger encore un peu plus le rap français à l’étranger, ce qui est encore compliqué à l’heure actuelle. Qui sait, peut-être que dans quelques années, Gazo influencera outre atlantique. En attendant, cette mixtape est un sans faute pour la nouvelle tête du rap game qui vient confirmer les attentes placées en lui par des millions de fans et se placer comme le futur du rap français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.