Marc Blata : un témoin a perdu 1500 euros avec le copy-trading proposé par l’influenceur [VIDÉO]

L’affaire Marc Blata et de ses supposés « escroqueries » font l’actualité depuis peu. En effet, rappelons-le, c’est le rappeur Booba, qui a lancé les hostilités contre les « influvoleurs » déclare t-il. Après Magalie Berdah ou Milla Jasmine, c’est au tour de Marc Blata, d’être mis en cause. Les faits reprochés, outre les placements de produits, sont des placements de trading et notamment, le business de copy-trading. Un témoin évoque son expérience dans plusieurs interview médias et estime avoir perdu 1500 euros avec le copy-trading de l’influenceur.

« 9 personnes sur 10 qui ont investi ont perdu de l’argent », explique Jean-Baptiste Boisseau, co-fondateur de la plateforme « Signal-Arnaques » Il s’agit là d’informations publique, qui tendent à démontrer, les risques lourds du copy-trading. Or, ce qui est étonnant, c’est que l’influenceur critiquait auparavant les placements trading. On peut se rappeler de l’affaire avec le rappeur Lacrim. Aujourd’hui, lui et sa femme Nade sont mis en causes pour leur business de copy-trading.

À LIRE ÉGALEMENT : Apple va augmenter le prix de ses applications en France

Un témoignage à charge contre Marc Blata.

Un témoin nommé «Slim» n’a pas hésité à partager sa mauvaise expérience avec l’influenceur. Il déclare : « Je me suis dit que si, déjà, j’arrivais à générer quelques centaines d’euros par mois, c’était pas mal ». Or, par la suite, il témoigne avoir perdu près de 1500 euros à cause des signaux de Marc Blata et de son trader. Surtout, ce sont les promesses de gros gains que dénonce Slim. Un collectif de témoins s’est créé pour porter plainte, et un avocat est engagé pour défendre les investisseurs-perdants supposés avoir été victimes de tromperie financière par le couple Blata.

La réponse du couple

Le couple Blata n’a pas hésité à répondre et se défend des accusations de tromperie financière, d’arnaque et escroquerie. Ils estiment n’avoir jamais prétendus être traders et avoir « à plusieurs reprises » informés les investisseurs en copy-trading, des risques de pertes potentiels. Des explications, qui ne semblent pas satisfaire le collectif. Ce dernier rappelle donc que les risques de trading sont obligatoirement annoncés avant tout investissement. D’ailleurs, Jean-Baptiste Boisseau rappelle que : « Le principe d’une arnaque au copy-trading, c’est de vous expliquer qu’en suivant les signaux, c’est-à-dire des recommandations données au jour le jour par des soi-disant traders professionnels, vous allez vous enrichir comme des traders ». Ainsi, des tensions apparaissent entre le couple Blata et leurs abonnés-investisseurs. Pour le moment, l’affaire n’est que médiatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.