Sadek veut s’inviter au showcase de Booba à Dubaï [VIDÉO]

Les deux artistes sont en guerre depuis plusieurs semaines. Et le sujet brûlant entre les deux aujourd’hui est la venue du Duc à Dubaï le 7 octobre prochain pour son showcase. Dès l’annonce de celui-ci Sadek décide de s’exprimer sur le sujet. Il déclare: « Sachez que Booba vient à Dubai d’ici à 3 semaines et il a dit qu’il ne chantera pas si je venais à son showcase ». Et l’artiste ne s’arrête pas la et fait de nouvelles révélations aujourd’hui.

En effet, Sadek décide d’en rajouter une couche. Il déclare notamment: « Il a demandé à la boîte d’être payé en avance. Une fois payé, il a dit que si j’étais dans la boîte, il ne chantera pas ». Ce à quoi il ajoute: « J’avais très envie de danser ». Suite à cette vidéo, il n’en fallait pas plus pour enflammer de nouveau Twitter

À LIRE ÉGALEMENT: Naps et Gims dévoilent leur nouveau titre « Best life » [VIDÉO]

Puis Sadek décide de poster une nouvelle vidéo concernant le showcase Booba. Et explique notamment: « Je veux aller à sa rencontre. Mais quand je veux aller à sa rencontre, on m’explique très clairement qu’il a pris des précautions pour qu’on ne se voit pas du tout, pour me faire passer encore une fois pour un fou, pour me faire passer encore une fois pour une merde ! »

Il va encore plus loin et déclare: « Vous pensez que moi je vais aller me faire humilier en allant là-bas alors que dès le départ, il a demandé, c’est écrit sur des contrats, avec clause de confidentialité, si jamais Sadek vient et rentre dans le « Blue », je ne chante pas et vous perdez votre argent et il a été payé la totalité en avance »

Bien évidemment Booba n’allait pas rester silencieux face à cette nouvelle attaque de la part de Sadek. En effet, il décide de lui répondre dans une nouvelle vidéo et dit: « La panique ! Ne mens pas trop vite. Sois patient, respire, concentre-toi. Ça va bien se passer Bourgui. Tu es le bienvenu partout, dans la paix et la bonne humeur. Je te dirai même à quel hôtel je suis. Tu es le bienvenu partout. Ce n’est pas Paris, tu ne vas pas faire peur au préfet de Dubaï« 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.