À la découverte de Sena talentueux rappeur du 93

Sena est un rappeur de 33 ans originaire des Lilas dans le 93. Aujourd’hui on vous propose d’en apprendre d’avantage sur lui. Que ce soit sur sa vie, ses inspirations, sa carrière et ses projets à venir. 

Ce qui a amené l’artiste dans l’univers de la musique est tout simplement son enfance et sa jeunesse. La musique l’a énormément aidé à avancer mais surtout à se sentir moins seul. Cela permet d’affronter ce qui peut nous paraître insurmontable sur le moment. Il explique également qu’il ressent ce besoin d’évacuer mais aussi de transmettre des émotions à travers ses morceaux. Au final, la musique à toujours fait partie de la vie de Sena

À LIRE ÉGALEMENT: Orelsan bientôt de retour avec un nouvel album?

Le rappeur explique notamment que la musique l’accompagne mais surtout qu’il accompagne la musique à un stade supérieur. Même si actuellement il ne vit pas de la musique elle représente pour lui quelque chose de plus grand. C’est pour lui l’opportunité de faire passer des messages et changer les mentalités. Il avoue avoir toujours su que c’était sa voie. Il a surtout réalisé qu’il peut faire vivre sa musique. En effet, il ne manque pas d’idées et sa créativité n’a pas de limite. On ajoute à cela la réalité quotidienne et on obtient le parfait mélange pour s’inspirer et créer. 

Il y a bientôt un an, Sena a commencé à monter son projet « UNIVERSALE » qui commence à prendre forme pas à pas. Il confie que lorsqu’il était plus jeune il savait déjà que son projet s’intitulerait ainsi. 

Le rappeur est très versatile. En effet, comme il le dit si bien il surf sur plusieurs vagues. Mais surtout il ne se laisse pas coincer par un seul style. Il ressent avant tout les choses. Est-ce qu’elles lui parlent ou non? Et c’est de là qu’il tire son inspiration. Il écrit ses textes seul. Il s’inspire notamment de son vécu, ses ambitions, la société mais également le monde au delà de l’hexagone. 

View this post on Instagram

A post shared by SEN SEN SENA (@sena93.2.6)

Ce qu’il aime dans la musique c’est lorsque’il y a du style et de la forme. Mais également du flow, du kick, des mélodies. Ainsi que le double sens dans la paroles, lorsqu’on doit lire entre les lignes. Il faut dire qu’il a appris à la bonne école. En effet, Sena nous explique qu’il a écouté des grands noms de la scène rap française mais pas que. Ses influences viennent également de la Soul, de la G-Funk, du Gangsta Rap, de la Pop et du Jazz. 

Pour ce qui est de ses projets préférés, il ne peut en retenir qu’un seul. Cependant il retient avant tout : « All eyez on me » de 2Pac, « Paradis assasiné » de Lino, « Art de rue » de la célèbre FF, « La fierté des nôtres » de Rohff, « C’est toujours pour ceux qui savent » de Tandem, « Les sirènes du charbon » de Despo Rutti, « Curriculum vitae » de Salif, le groupe Ideal J, Mafia K1 fry ou encore 93 étendard. Mais également, « Lax » de Game, le célèbre « Hôtel California » de Tyga. Ainsi que le classique « Lunatic » de Booba, « Deux frères » de PNL, « The Score » des Fugees, « Legend » de Bob Marley. Et pour finir « The art of war » de Bone-thugs et bien évidemment tous les albums de Michael Jackson

Si on demande à Sena comment il voit la suite de sa carrière il n’en a aucune idée. Cependant, il sait que ça avance pour lui car il fait tout pour. Sena travaille de pied ferme pour y arriver. Il écrit des morceaux avec du contenu sous différentes formes et ne s’enferme pas dans un seul style. Le rappeur explique être pour les connections improbable. Car après tout comme il le dit si bien « c’est ça la musique! ». Et si on lui demande où il se voit dans cinq ans, le rappeur reste très terre à terre et nous confie qu’il peut être au top de sa carrière comme ne plus être de ce monde, il ne peut nous le dire. 

Sena voit sa musique évoluer de manière progressive avec une empreinte indélébile. Ce qui le différencie des autres artistes est tout simplement son approche. Le rappeur reste lui même. Il explique également qu’il ne se voit pas « s’harmoniser avec d’autres artistes ». Mais s’il devait collaborer avec d’autres artistes ce serait avec des personnes qui sont pour lui talentueuses. Mais surtout qui ont une vraie plume et qui en ont dans la tête lorsqu’ils écrivent des morceaux. Des artistes pour lesquels on comprend pas toujours à la première écoute le morceau et pour lesquels des fois ce sont des années plus tard que l’on comprend le message. 

Concernant ses projets, Sena travaille sur « UNIVERSALE ». C’est un projet long format composé de 30 morceaux. Celui-ci se divise en deux parties, soit deux albums chacun composé de 15 titres. La première partie « Odyssey #1 » est sortie le 21 juin dernier. On peut notamment retrouver 3 clips de disponibles. 

Ce 11 septembre 2021, Sena nous a dévoilé son magnifique clip « Tchernobyl » qu’il a tourné dans la ville même de Tchernobyl. À la réalisation on retrouve MoonFullCorp et Sena lui même. Pour ce qui est des plans de drone, l’artiste a fait appel à Drozdiuk Vadym, pilote de drone fpv, venu tout droit d’Ukraine.

Ce quatrième clip est la conclusion de l’album « Odyssey #1 ». Pour ensuite nous dévoiler les visuels de la seconde partie qui se nomme « Odyssey #2 ». On vous laisse découvrir ce petit bijou, un clip hors du commun.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

R.EY [CLIP]