Stade de Lusail

Coupe du monde 2022 : le stade de la finale n’est pas au point, à 2 mois du coup d’envoi

Ça risque d’être un peu short niveau timing. Le stade qui devrait accueillir la finale de la Coupe du monde 2022 ne répond pas encore à toutes les exigences attendues. Située au Qatar, et plus exactement à Lusail, l’infrastructure a passé plusieurs tests pour savoir si l’accueil des 80 000 spectateurs était jouable. Mais là, tout de suite, c’est non.

Pour savoir si toutes les conditions seront réunies le jour J, il fallait bien tester le dispositif mis en place dans le cadre de la Coupe du monde de football. Elle a lieu dans 2 mois, sur les mois de novembre et décembre. Pour ce faire, un match test a eu lieu vendredi 9 septembre. Les médias Doha News et Het Laatste ont révélé, ce dimanche 18 septembre, que les failles étaient nombreuses.

À LIRE ÉGALEMENT : Coupe du monde 2022 au Qatar : Interdiction d’avoir des relations sexuelles hors mariage

La mise en situation était totale : 77 575 spectateurs pour le match bien réel du club saoudien Al Hilal et de l’équipe égyptienne Zamalek, le tout avec un transport par bus. Mais cette répétition générale ne s’est pas passée comme prévu. Les centaines de bus empruntant l’accès au stade de Lusail ont donné lieu à des embouteillages. Résultat : certaines familles ont dû marcher 45 minutes, sous un soleil de plomb (35°C) sans accès à l’eau potable. Dans les tribunes, même problème : pénurie d’eau et une climatisation qui ne fonctionne pas comme promis par le Qatar. Viennent s’ajouter à cela un manque de bénévoles ainsi qu’une file d’attente de 2,5 km à l’issue du match. Espérons que d’ici le coup d’envoi du Mondial, tous ces dysfonctionnements seront réglés…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.