Retour sur un concert d’anthologie : Ninho, à La Défense Arena

Cela risque de rester gravé dans les mémoires pour un bon bout de temps. Le concert de Ninho, samedi 10 septembre, à La Défense Arena, a marqué les esprits. Le fait le plus incroyable ? Il est devenu, à 26 ans, le plus jeune rappeur à se produire seul dans cette plus grande salle d’Europe. Oui, parce que le Stade de France, qui n’est pas considéré comme une salle de concert, ne compte pas. Mais rien ne dit que ce rappeur incroyable ne remplira pas, lui aussi, cet objectif d’ici quelque temps…

Incroyable, on vous l’a dit. Pourquoi ? Déjà, parce que Ninho n’enregistre aucun faux pas, depuis ses débuts, il y a dix ans. Mais revenons-en à son show à La Défense Arena, puisque, là aussi, il a marqué quelques points auprès de son public. Près de 40.000 spectateurs (la capacité maximum de la salle) réunis pour en prendre plein les yeux. Son entrée sur scène ne pouvait être que remarquée : une apparition par les airs, tout simplement. Et ne parlons pas de ses guests, des pointures telles que Rim’K, Niksa ou encore Faouzia. La scénographie était, elle aussi, était grandiose. Une BMW dont le capot prend feu sur scène.

À LIRE ÉGALEMENT : Booba se moque de Ninho qui doit « peut-être » annoncer un Stade de France [PHOTO]

Tous ces ingrédients réunis n’ont pas manqué de mettre le feu dans le public. En même temps, rien d’étonnant quand on connaît le succès fulgurant du jeune rappeur. Il totalise à lui seul plus de 2 milliards de vues sur YouTube, 1 milliard de streamings, le prestige d’être devenu le premier artiste français à dépasser les 200 titres certifiés (dont « Mood » et « Outro », singles d’or). Bon, alors, puisque bon nombre de fans le demandent, le Stade de France, c’est pour quand, Ninho ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.