Russie : la communauté internationale du football ne souhaite pas affronter la Russie malgré les décisions de la Fifa  

Depuis quelques jours, la Russie est au coeur de l’actualité internationale mais également de tous les débats. En effet, la décision de Poutine d’entrer en guerre contre l’Ukraine fait énormément réagir la communauté internationale. Beaucoup de pays se soulèvent aujourd’hui afin d’apporter leur soutien à l’Ukraine. Face à cette guerre lancée par Poutine, le monde du sport décide également de se soulever

En effet, après des jours de silence la Fédération Internationale de Football prend la parole. Elle impose différentes sanctions à la Russie prisent à l’unanimité. Effectivement, elle impose au pays de jouer sous un drapeau neutre, sans hymne et sous le nom de “Fédération russe de football”. Concernant les matchs à domicile ils doivent se faire sur un terrain neutre. 

À LIRE ÉGALEMENT: Kylian Mbappé égale Zlatan Ibrahimovic au nombre de buts inscrit au PSG

Ces annonces sont en tout point similaires à celle de la Confédération européenne. Cependant, beaucoup d’acteurs du monde du football demandent des sanctions plus fermes. En effet, certaines pays refusent tout simplement de jouer contre la Russie. Ils demandent également que le pays soit exclue de toute compétition. Le président de la Fédération Polonaise déclare notamment:  “Cette décision est totalement inacceptable. Cela ne nous intéresse pas de participer à ce match d’apparences. L’équipe nationale de Pologne ne VA PAS JOUER contre la Russie, peu importe le nom de l’équipe”

La République Tchèque ainsi que la Suède rejoignent également la position de la Pologne. En effet, les deux fédérations refusent également de jouer contre la Russie. Rappelons que la Pologne doit affronter la Russie le 24 mars prochain en match barrage pour le Mondial 2022. Quelques jours plus tard, c’est également la République Tchèque et la Suède qui doivent affronter la Russie. 

La Fifa évoque aujourd’hui l’hypothèse d’exclure totalement la Russie. Les appels au boycott contre la Russie également la Biélorussie se multiplient d’heures en heures. Reste à savoir si la Fifa va suivre l’appel de ses boycott et des pays qui demandent plus de sanctions fermes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.