Suisse : Des capsules à suicide pourraient bientôt ouvrir

La Suisse pourrait être le premier pays à proposer des capsules à suicide. En effet, Philip Nitschke est le créateur de cette fameuse capsule et dans un entretien avec Swissinfo il donne plus de détails à ce sujet. 

Cette fameuse capsule se nomme Sarco, c’est le mélange d’un cercueil et d’une capsule. Au premier coup d’oeil, l’objet semble venir d’un film de science-fiction hollywoodien. L’objectif de Sarco est de se positionner comme le sarcophage moderne. Son créateur déclare notamment: « Il s’agit d’une capsule imprimée en 3D, activée de l’intérieur par la personne qui a l’intention de mourir. » 

À LIRE ÉGALEMENT: Benzema peine à parler arabe dans une interview et fait le buzz [VIDÉO]

Le média Paris Match dévoile que le premier Sarco date de 2017. Cependant, son créateur travaille depuis des années dessus et ce depuis bien avant 2017. Dans une interview pour le média The Independent en 2018, il donne plus de détails sur ce projet. Il déclare: « Mourir ne devrait pas être quelque chose qu’on fait secrètement dans une pièce cachée »

Paris Match dévoile également que celui que l’on surnomme Doctor Death a brûlé son certificat de médecine en 2015. En effet, il commet ce geste afin de pouvoir continuer la promotion du « Suicide rationnel ». Aujourd’hui il est à la tête d’une organisation à but non lucratif. Celle-ci se nomme Exit International, son but est de militer pour le droit de mourir. Et cela pour tous les adultes, selon lui cela ne doit pas être « un privilège uniquement pour les malades »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.